CONTRE LE GHT 95/92

La coordination de l'EPS Roger Prévot lance une pétition afin de refuser la logique de la loi santé mettant en place  les GHT (groupement hospitalier de territoire). Localement le GHT imposé  92/95  par le ministère de la Santé et l'Ars va destructurer l'offre de soins pour les usagers et leurs proches, et dégrader les conditions de travail de l'ensemble du personnel (rappel : au niveau national, prévisions de suppression de 22 000 postes et 16 000 lits).
 

Pétition de la coordination contre le GHT

de l'EPS Roger Prévot de Moisselles

 

Intersyndicale SUD, CGT, UNSA,

Comité de médecins de l'établissement

 

Au 1er juillet 2016, les groupements hospitaliers de territoires (GHT) se mettent en place de façon imposée par les tutelles dans le cadre de la loi Santé Touraine (votée en janvier 2016).

Les GHT sont la première étape de la fusion hospitalière qui doit réduire à terme le nombre de services, d'hôpitaux, de professionnels et de dispositifs de soins pour les citoyens malades.

 

Pour l'EPS Roger Prévot, le GHT imposé par le ministère de la santé et l'ARS regroupera les hopitaux d'Argenteuil (établissement « support »), d'Eaubonne, de Taverny et du CASH de Nanterre.

 

Cette « mutualisation » est en réalité une méthode pour réduire de réels soins de proximité tant dans les spécialités médicales qu'en psychiatrie. Cette délocalisation du soin de proximité sera aggravée par les réductions de moyens.

 

Pour les patients, leurs proches et les professionnels, cette mise en place sans aucune concertation, sans aucune connaissance des réalités de terrain et des besoins spécifiques de la population accueillie nécessite notre mobilisation.

 

Nous refusons que la psychiatrie perde sa spécificité au sein de ce GHT. La suppression de postes et la fermeture de lits constituent la logique de cette loi qui va plonger tant les patients que les soignants dans une précarité.

 

Nous refusons catégoriquement l'intégration dans le GHT 95/92 et nous demandons fermement une dérogation.

 

A ce titre, nous rejoignons les mobilisations existantes portées par : l'EPS de Ville Evrard (93), l'EPS de Barthélémy Durand (91), l'EPS de Saint Maurice, l'EPS de Poitiers, l'hôpital de Navarre ...

 

Nous appelons tous les professionnels, les élus, les usagers et leurs proches à signer cette pétition et nous appelons à participer à la manifestation du 21 juin à Paris à 11h

Place des 5 martyrs du lycée Buffon (métro Pasteur)

Signer

Diffusez auprès de votre entourage